PROJET AUTOBLOG


Reflets

Site original : Reflets

⇐ retour index

Propagande et petits arrangements entre ennemis

Monday 26 January 2015 à 10:05

hollande-charlie

Hollande est Charlie, il aime la liberté d’expression, il défend les valeurs de la République, il est enfin président. C’est émouvant, et troublant à la fois. La population le lui rend bien puisqu’elle a décidé enfin de répondre un peu plus positivement à la question « est-ce que bon, en fin de compte, il est pas si mal ce président ? » : et là, bingo ! Ils sont 29% de Français échantillonnés à répondre désormais positivement à la question, au lieu de 17% avant les morts du 7,8 et 9 janvier. Tout n’est que question d’apparence et de trouille : des affreux djihadistes détruisent la vie de 17 personnes en hurlant « Allahou Akbar », les flics font leur boulot de flic, buttent les vilains terroristes, et on encense le chef de l’Etat après qu’il a invité les pires bafoueurs de libertés d’expression de la planète. Mais pire : Flanby va aller rendre hommage au roi d’Arabie saoudite décédé il y a quelques jours.

Je te tiens par la barbichette

kalashnikov-marui-ak47-electrique

Ceci n’est pas une Kalachnikov

 

Quelle obligation est faite à Hollande d’aller au pays du wahhabisme, la secte qui rend fou les jeunes français qui se prennent pour des djihadistes et flinguent des journalistes, des artistes, des flics et des Juifs ? Aucune normalement, mais il y a un mais : le pétrole saoudien, le pognon saoudien, et les ventes de matériel militaire de la France à l’Arabie saoudite. Il semble que cette monarchie qui ne respecte aucune règle de base des droits de l’homme, qui fait décapiter des femmes sur la place publique, ou donner 1000 coups de fouets à un bloggeur par sessions de 50, qui coupe la main des voleurs, et finance des mouvements djihadistes et terroristes depuis des décennies n’est pas un problème pour le successeur de Nicolas Sarkozy. François Hollande, l’homme au pédalo, pédale tranquillement jusque dans la théocratie la plus violente et liberticide de la planète sans ciller pour rendre ses hommages au défunt roi du tas de sable le plus cher du monde. Applaudissements…

La propagande, c’est pratique, et pas cher

$_35

Toi aussi, pour 30€, sois Charlie, comme Flanby, Viktor Orban ou David Cameron

Désormais, grâce au réseau des réseaux et ses « social networks », tout se fait dans le bruit, la confusion, l’emballement et la propagation de l’émotion. Vous transformez une population en Charlie en 24h, et vous lui faites oublier toute son histoire en 5 jours. A la fin, les gens chantent la Marseillaise et applaudissent les sniper sur les toits. Si on leur demandait de se mettre une plume dans le cul par solidarité avec les poulets, ils le feraient. Info continue, journalistes sur le pont sur le même sujet 24/24 : le message finit par rentrer, et chacun — dans sa solitude — de se sentir enfin membre d’une nation, acteur d’un moment historique, dans l’unité retrouvée. Au moins quelques jours. C’est beau et émouvant à la fois. En plus, il y a quelques ennemis intérieurs, et le frisson peut vous gagner. Cerise sur le gâteau : d’un seul coup les politiques arrivent même à vous faire croire que voter pour eux a du sens et un intérêt concret. Dingue…

Les morts ont un prix en France

pujadas

50 morts en Irak dans un attentat à la bombe : et maintenant, les résultats de la Coupe de France de football.

 

Voir au JT de 20h des cadavres de gosses, de vieillards, des innocents massacrés par les drones américains n’est pas un problème. On continue à se passer le sel tout en maugréant sur ces journalistes qui diffusent des horreurs à la télé. Les morts, quand ils sont des étrangers basanés, surtout s’ils sont « islamistes » (musulman n’est plus très utilisé, le terme n’est pas assez anxiogène), n’ont pas de valeur. Ils n’existent pas vraiment. Les écrans ont cette faculté d’éloigner ou de rapprocher les drames, de les rendre soit totalement acceptables, ou au contraire, terribles et indignes. Les Charlie vont demander le retour de l’uniforme à l’école, de la Marseillaise chantée par les mômes (toujours dans les écoles), l’application stricte de la laïcité (ils ne savent pas ce que c’est mais croient que c’est l’imposition de l’athéisme ou l’interdiction de montrer que vous êtes croyant), l’augmentation de la surveillance de tous, pas tous, pour tous, et au final, ils retourneront à leurs JT mater les « morts islamistes ». Jusqu’au prochain meurtre de masse à la Kalachnikov  ?