PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant

Site original : le hollandais volant

⇐ retour index

Mise à jour de mon e-mail : bye bye MyOpera, bonjour RoundCube !

lundi 4 novembre 2013 à 23:13
mail box under the snow Suite à l’annonce de la part de la Team d’Opera d’une fermeture prochaine de MyOpera, et donc du service de webmail que j’utilise, j’ai décidé de changer d’e-mail (oui encore…).

Ma nouvelle adresse est donnée sur ma page de contact.

Merci de ne plus m’envoyer de courrier à l’adresse @myopera.com : j’y répondrais encore, mais après la fermeture de mon compte, ça ne sera plus possible. Autant passer directement à la nouvelle adresse, le plus tôt possible.
N’oubliez pas de mettre à jour votre carnet d’adresses, ainsi que de télécharger (si besoin) ma clé GPG mise à jour avec la nouvelle adresse dedans (voir page de contact).



Bon, voilà pour l’annonce, maintenant parlons de la solution que j’ai retenue pour avoir une adresse e-mail.

Pour moi, GMail, Yahoo, Hotmail et les autres : c’est non. Pas forcément à cause de Prism et consort, mais aussi parce que leur webmails sont devenus des usines à gaz.
GMail marche très bien, mais son interface est immonde, Hotmail est immonde et leur serveux IMAP/SMTP sont en rade 50% du temps (ils doivent tourner sous Windows, c’est pas possible autrement). Yahoo, bof aussi…
Je n’ai rien essayé d’autre.

MyOpera proposait une interface fraîche et utilisable, et c’était la seule que j’ai adoptée rapidement.

Bref, tout ça m’a poussé — enfin — à prendre une adresse personnalisée et hébergée sur mon service d’hébergement.

Mon hébergeur est Webou-Pro : ils proposent un nombre illimité d’adresses e-mail. Je viens de voir qu’ils proposent également une webmail (Roundcube, ainsi que deux autres), avec des filtres, des transferts, et tout ce qui va avec.
La webmail est disponible en SSL, et les transferts IMAP/SMTP également : il faut juste accepter le certificat des serveurs de mon hébergeur y compris dans le client e-mail et si au besoin dans l’OS (le cas d’Android par exemple, avec le client K9-Mail, qui ne retient pas le certificat : méthode là).

Tout y est donc.
C’est la solution que j’ai choisie pour mes e-mails, à l’avenir.

Mes e-mails sont par ailleurs hébergés en Europe avec un nom de domaine hors de contrôle (légal en tout cas) des États-Unis.

Bon, ça a été un peu chiant à mettre en place (je ne connaissais pas du tout RoundCube, ni vraiment les filtres e-mail dans cPanel), mais au final j’ai pu tout régler et ça marche (merci à Mike, la personne chez Webou-Pro, qui a répondu rapidement à toute mes questions).

Ce n’est toujours pas de l’auto-hébergement, mais c’est déjà mieux que d’avoir ses e-mails exploitées commercialement par Google ou par Microsoft.

Si un hébergement complet vous semble encore trop chiant à mettre en place, j’ai découvert que Gandi (régistrar Français) propose une webmail incluse avec tout achat d’un nom de domaine (environ 12€/an, selon le domaine).

Il y a aussi pas mal d’autres services e-mail qui semblent pas mal, ici, , ici

image de Jenny Downing

Peut-on refuser un billet de 500€ ?

vendredi 1 novembre 2013 à 15:58
billets de francs On voit parfois certains commerçants afficher une note disant qu’ils n’acceptent pas les grosses coupures : 100€, 200€ et presque toujours 500€.

Cette pratique est illégale et punie par la loi.

Les billets de banque et les pièces ont cours légal dans un État : c’est le moyen de paiement officiel de cet État, et personne ne peut les refuser. Un refus est même passible d’amende, selon l’article R 642-3 du Code Pénal.
Néanmoins, la loi prévoit que c’est au client de faire l’appoint (article L.112-5 du Code Monétaire et Financier) : le commerçant peut donc tout à fait refuser de vous rendre la monnaie, ou refuser votre paiement.

Ainsi, si vous devez payer 10€, on pourra vous refuser un billet de 100€, et même de 20€ ! En revanche, si vous devez payer 501€, le commerçant ne pourra pas refuser un billet de 500€ accompagnée d’une pièce de 1€ (mais pourra refuser un billet de 500€ accompagnée d’une pièce de 2€ — même si vous lui dites de garder la monnaie, j’imagine.)

Concernant les paiements en espèce, il y a cependant quelques limites : on peut vous refuser un paiement quand on paye avec plus de cinquante pièces (sauf au trésor public, donc faites vous plaisir pour les impôts ^_^) et une limite de 3 000€ est fixée pour tout paiements en espèces, excepté pour les paiements entre particuliers.

Notez quand même que le commerçant peut tout à fait vérifier l’authenticité du billet. Faites cependant gaffe : exigez qu’il le fasse devant vous, et ne quittez jamais le billet des yeux ! Il peut très bien vous prendre votre billet, le remplacer par un faux qu’il a accepté par erreur un peu plus tôt et vous donner celui-là en disant qu’il s’agit d’un faux.

Enfin, sachez qu’un billet annoté reste valable. Un billet abîmé aussi et un billet coupé également. Dans ce dernier cas, le billet doit présenter au moins plus de 50% de sa surface intacte.

Concernant les chèques et les cartes bancaires


Un commerçant est en droit de refuser les chèques ou cartes bancaires, ou de fixer un montant minimum, ou de demander une pièce d’identité (ces moyens de paiement n’étant pas de la monnaie « légale » mais seulement un moyen que tout le monde s’accorde à accepter), mais à la seule condition d’afficher les conditions clairement et visiblement.

Si rien n’est marqué dans le magasin : partez du principe que les chèques sont acceptés, y compris les chèques sur papier libre, si votre banque vous autorise à faire ça (ou plutôt ne vous l’interdit pas dans son contrat).

Fichiers utiles : Les billets et les pièces en euros : les connaître, les utiliser (pdf).

image : personnelle

Peut-on refuser un billet de 500€ ?

vendredi 1 novembre 2013 à 14:58
billets de francs On voit parfois certains commerçants afficher une note disant qu’ils n’acceptent pas les grosses coupures : 100€, 200€ et presque toujours 500€.

Cette pratique est illégale et punie par la loi.

Les billets de banque et les pièces ont cours légal dans un État : c’est le moyen de paiement officiel de cet État, et personne ne peut les refuser. Un refus est même passible d’amende, selon l’article R 642-3 du Code Pénal.
Néanmoins, la loi prévoit que c’est au client de faire l’appoint (article L.112-5 du Code Monétaire et Financier) : le commerçant peut donc tout à fait refuser de vous rendre la monnaie, ou refuser votre paiement.

Ainsi, si vous devez payer 10€, on pourra vous refuser un billet de 100€, et même de 20€ ! En revanche, si vous devez payer 501€, le commerçant ne pourra pas refuser un billet de 500€ accompagnée d’une pièce de 1€ (mais pourra refuser un billet de 500€ accompagnée d’une pièce de 2€ — même si vous lui dites de garder la monnaie, j’imagine.)

Concernant les paiements en espèce, il y a cependant quelques limites : on peut vous refuser un paiement quand on paye avec plus de cinquante pièces (sauf au trésor public, donc faites vous plaisir pour les impôts ^_^) et une limite de 3 000€ est fixée pour tout paiements en espèces, excepté pour les paiements entre particuliers.

Notez quand même que le commerçant peut tout à fait vérifier l’authenticité du billet. Faites cependant gaffe : exigez qu’il le fasse devant vous, et ne quittez jamais le billet des yeux ! Il peut très bien vous prendre votre billet, le remplacer par un faux qu’il a accepté par erreur un peu plus tôt et vous donner celui-là en disant qu’il s’agit d’un faux.

Enfin, sachez qu’un billet annoté reste valable. Un billet abîmé aussi et un billet coupé également. Dans ce dernier cas, le billet doit présenter au moins plus de 50% de sa surface intacte.

Concernant les chèques et les cartes bancaires


Un commerçant est en droit de refuser les chèques ou cartes bancaires, ou de fixer un montant minimum, ou de demander une pièce d’identité (ces moyens de paiement n’étant pas de la monnaie « légale » mais seulement un moyen que tout le monde s’accorde à accepter), mais à la seule condition d’afficher les conditions clairement et visiblement.

Si rien n’est marqué dans le magasin : partez du principe que les chèques sont acceptés, y compris les chèques sur papier libre, si votre banque vous autorise à faire ça (ou plutôt ne vous l’interdit pas dans son contrat).

Fichiers utiles : Les billets et les pièces en euros : les connaître, les utiliser (pdf).

image : personnelle

MyOpera va fermer

jeudi 31 octobre 2013 à 19:21
Opera a annoncé ce matin que la plateforme MyOpera va fermer : les blogs, les comptes, les emails.
On a jusqu’au 01.03.2014 pour partir.

Et merde.

Comme dit Seb, c’était la seule webmail qui était utilisable et qui ne faisait pas chier son monde avec des publicités, des options farfelues ou d’autres conneries.

Va falloir trouver autre chose maintenant… Et changer d’adresse email, évidemment.

Je pense que je vais installer quelque chose sur mon hébergement personnel.

MyOpera va fermer

jeudi 31 octobre 2013 à 18:21
Opera a annoncé ce matin que la plateforme MyOpera va fermer : les blogs, les comptes, les emails.
On a jusqu’au 01.03.2014 pour partir.

Et merde.

Comme dit Seb, c’était la seule webmail qui était utilisable et qui ne faisait pas chier son monde avec des publicités, des options farfelues ou d’autres conneries.

Va falloir trouver autre chose maintenant… Et changer d’adresse email, évidemment.

Je pense que je vais installer quelque chose sur mon hébergement personnel.