PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant

Site original : le hollandais volant

⇐ retour index

À propos du blocage de The Pirate Bay aux Pays-Bas

lundi 2 décembre 2013 à 21:50
the pirate bay logo Un lecteur (Pierre) m’a questionné et proposé de faire un post à propos du blocage de sites comme The Pirate Bay aux Pays-Bas.

Avant tout, il faut savoir qu’il n’y a pas de police du copyreich à la Hadopi aux Pays-Bas : l’offre légale est considérée insuffisante, constatant que certains films ou séries ne sont disponibles qu’avec le téléchargement illégal, et que par conséquent le téléchargement « illégal » est bénéfique à la culture et à l’expression.
Tout comme en France donc, le téléchargement n’est pas illégal, mais le partage de fichiers protégés le reste, lui.

Ensuite concernant The Pirate Bay, contrairement à la Belgique qui bloque le site uniquement au niveau des DNS, ici le site est complètement bloqué : le lien direct ne marche pas, l’adresse IP est injoignable, divers miroirs sont bloqués. Utiliser OpenDNS ou n’importe quel autre serveur DNS ne changera rien : la page n’est pas accessible et on tombe sur une page appartenant à mon FAI disant que le site est bloqué suite à une décision de justice.


D’ailleurs, le domaine original (.net) était bloqué, mais les autres ont été bloqués aussitôt : le .se, le .sx, le .gl… Et ne sont plus accessibles non plus.

Est-ce que cela change quelque chose au problème du téléchargement ? Non : tous les autres sites de torrent sont encore là et accessibles, et les sites de partage de fichiers également.
Aussi, un simple proxy situé hors des Pays-Bas suffit à contourner le blocage. Si vous utilisez par exemple le navigateur Opera et que vous utilisez le mode Turbo, le site est visible et navigable : les serveurs d’Opera Turbo sont localisés en Norvège et le site n’est pas bloqué là-bas.

D’autres miroirs sont aussi encore disponibles (comme PirateProxy).

Le blocage est donc totalement inefficace… C’est ainsi que la France veut un blocage similaire, pour compenser la loi qui interdit les sites légaux d’être de bonne qualité.

Du pouvoir de la presse et de l’importance de leur neutralité

dimanche 1 décembre 2013 à 21:19
Voyez cette image (partagée par Daniel Buteau sur Google+) :


L’image en bas et à gauche est prise par un particulier (je présume) et de loin.
L’image en haut à droite a un cadrage différent. C’est l’image de TF1, donc vue par environ 5 millions de personnes.

Cette image ne représente pas la réalité.

Cinq millions de personnes auront donc une information représentant une importante déformation de la réalité.

Si vous doutiez du pouvoir de la presse… Ben le voilà à l’œuvre, ce pouvoir.
Ils peuvent vous montrer ce qu’ils veulent : vrai ou pas vrai, tout passe. L’image n’est pas truquée, mais elle ne représente pas du tout la réalité pour autant.

On peut donc dire clairement que la presse ment.

Oh, et quand je m’insurge contre le fait que Facebook, Microsoft ou Google ainsi que des fournisseurs d’accès internet (Orange, SFR…) se mettent à vous filtrer l’information avec leur critères, sachez que c’est la même chose : des milliards de personnes utilisent les services de ces entreprises pour s’informer, s’instruire et se faire une opinion sur le monde.

Vous voyez l’importance de la neutralité des services en ligne ? Du réseau ? De la presse ?

De la liberté de la presse et de la neutralité du réseau et des services en ligne dépendent la vision du monde par les peuples. Par exemple, c’est grâce aux journaux qu’on sait que les USA sont en guerre au moyen orient.
Le saurions-nous s’ils voulaient le cacher ? Non.

Ils sont donc responsable de l’information du public sur l’état du monde (et parfois du contenu de nos assiettes) et plus largement des droits de l’homme et de la démocratie.

Et la France se trouve à la 40e position dans le monde (selon RSF, sur un total d’environ 170 pays) en ce qui concerne liberté de la presse. Ça vous donne une idée, j’espère.

NSA, France : même combat (bis)

vendredi 29 novembre 2013 à 18:52
Le monde entier fustige contre les USA et la NSA qui est accusée d’espionner espionne le monde entier, ben en France l’assemblée vient de légaliser tranquillement la collecte en temps réel et à grande échelle d’à peu prés tout au nom… du terrorisme !

Franchement, ils ne pouvaient pas faire mieux pour se faire détester, c’est délirant.

C’est une loi martiale numérique, qui leur autorise à faire à peu prés ce qu’ils veulent, y compris obliger les FAI à coopérer dans l’espionnage.

La France est donc en guerre. Contre ses citoyens.
Et comme dit B. Bayart, un pays où les citoyens doivent entrer en résistance contre leur gouvernement n’est pas démocratique.

Je regarde des idées, pas ceux qui les ont !

jeudi 28 novembre 2013 à 06:39
mac donald ghost witch wtf Parfois on m’a fait la remarque du genre « hé, mais tu as vu qui tu cites ? l’idée que tu propose vient d’un gros faschiste-pédo-tueurs-nazi-pirate-communiste-traître ! ».
On me dit que je cite tantôt le FN, tantôt les Verts, puis les Africains, les Russes, les Aztèques, les pingouins, les Pokémon… que ça ne tient pas la route, qu’il n’y a pas de « logique ».

À ceux qui se demandent à quoi je joue, qui pensent que je me contredis, qui ne comprennent pas pourquoi je change toujours mes sources d’idées (voire d’inspiration), sachez juste que je ne regarde pas qui propose une idée, mais que je regarde l’idée en elle-même.

Ceux qui me font ces remarques sont — selon moi — ceux qui refusent d’attribuer une bonne idée à un salaud et une mauvaise idée à un génie. Et ça, c’est dommage : car même un crétin peut un jour avoir une idée qui va améliorer la face du monde.

La nature m’a donné un cerveau me permettant de réfléchir par moi-même et d’imaginer des choses d’une grandeur infinie. Et je devrais l’éteindre et suivre les autres aveuglément ? Navré mais non.

Je veux pouvoir être libre de penser par moi-même et pas par les autres. Je veux pouvoir être libre de dire quelque chose sans que l’on me sorte « ah t’as des idées de communistes » ou « ah tes idées sont capitalistes ». Stop ! J’ai des idées à moi, j’ai des idées qui me vont : on s’en fiche si elles ont été émises par untel ou par un autre : je les trouve bonnes.

On ne peut pas créer un monde meilleur en n’écoutant qu’une seule personne, qu’un seul groupe, qu’un seul parti politique ou un seul gourou. Le monde est construit parce que l’humanité toute entière est là ou a été là, parce que chacun peut donner ses idées et parce que le monde conserve celles qu’elle juge bonnes et rejette celles qu’elle juge mauvaises.

Je pense que la société devrait prendre ce qu’il y a de bon de tous les côtés plutôt que de prendre le bien et le mal se trouvant d’un seul côté (en politique, par exemple). La perfection du monde devrait être le but recherché constamment, sans avoir à accepter quelque chose qui ne va pas.

Et c’est bien ce que je fais ici : partager des choses que j’estime être digne d’intérêt pour moi, peu importe leurs origines.

image de Vipez

XBox One « ta gueule » Edition

mardi 26 novembre 2013 à 13:00

Haha, elle est énorme celle-là : dites un gros mot devant votre XBox One et vous ne pourrez plus l’utiliser.

La XBox One, avec sa camera et son micro, le tout relié à Internet et connecté avec votre compte Microsoft, est un système de vidéo- et audiosurveillance très sophistiqué : elle reconnaît même ce que les joueurs disent !
Du coup, si vous jurez durant un jeu ou une vidéo, ben Microsoft vous banni d’une partie de ses services, dont Skype et le service de capture de vidéo durant le jeu.

C’est magnifique.

Bienvenue dans la nouvelle génération de consoles, celle où ce sont les consoles qui vous regardent.

(Lien via Yome)

image de Jim