PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant

Site original : le hollandais volant

⇐ retour index

Je regarde des idées, pas ceux qui les ont !

jeudi 28 novembre 2013 à 06:39
mac donald ghost witch wtf Parfois on m’a fait la remarque du genre « hé, mais tu as vu qui tu cites ? l’idée que tu propose vient d’un gros faschiste-pédo-tueurs-nazi-pirate-communiste-traître ! ».
On me dit que je cite tantôt le FN, tantôt les Verts, puis les Africains, les Russes, les Aztèques, les pingouins, les Pokémon… que ça ne tient pas la route, qu’il n’y a pas de « logique ».

À ceux qui se demandent à quoi je joue, qui pensent que je me contredis, qui ne comprennent pas pourquoi je change toujours mes sources d’idées (voire d’inspiration), sachez juste que je ne regarde pas qui propose une idée, mais que je regarde l’idée en elle-même.

Ceux qui me font ces remarques sont — selon moi — ceux qui refusent d’attribuer une bonne idée à un salaud et une mauvaise idée à un génie. Et ça, c’est dommage : car même un crétin peut un jour avoir une idée qui va améliorer la face du monde.

La nature m’a donné un cerveau me permettant de réfléchir par moi-même et d’imaginer des choses d’une grandeur infinie. Et je devrais l’éteindre et suivre les autres aveuglément ? Navré mais non.

Je veux pouvoir être libre de penser par moi-même et pas par les autres. Je veux pouvoir être libre de dire quelque chose sans que l’on me sorte « ah t’as des idées de communistes » ou « ah tes idées sont capitalistes ». Stop ! J’ai des idées à moi, j’ai des idées qui me vont : on s’en fiche si elles ont été émises par untel ou par un autre : je les trouve bonnes.

On ne peut pas créer un monde meilleur en n’écoutant qu’une seule personne, qu’un seul groupe, qu’un seul parti politique ou un seul gourou. Le monde est construit parce que l’humanité toute entière est là ou a été là, parce que chacun peut donner ses idées et parce que le monde conserve celles qu’elle juge bonnes et rejette celles qu’elle juge mauvaises.

Je pense que la société devrait prendre ce qu’il y a de bon de tous les côtés plutôt que de prendre le bien et le mal se trouvant d’un seul côté (en politique, par exemple). La perfection du monde devrait être le but recherché constamment, sans avoir à accepter quelque chose qui ne va pas.

Et c’est bien ce que je fais ici : partager des choses que j’estime être digne d’intérêt pour moi, peu importe leurs origines.

image de Vipez

XBox One « ta gueule » Edition

mardi 26 novembre 2013 à 13:00

Haha, elle est énorme celle-là : dites un gros mot devant votre XBox One et vous ne pourrez plus l’utiliser.

La XBox One, avec sa camera et son micro, le tout relié à Internet et connecté avec votre compte Microsoft, est un système de vidéo- et audiosurveillance très sophistiqué : elle reconnaît même ce que les joueurs disent !
Du coup, si vous jurez durant un jeu ou une vidéo, ben Microsoft vous banni d’une partie de ses services, dont Skype et le service de capture de vidéo durant le jeu.

C’est magnifique.

Bienvenue dans la nouvelle génération de consoles, celle où ce sont les consoles qui vous regardent.

(Lien via Yome)

image de Jim

Comme une lettre à la Postazi

samedi 23 novembre 2013 à 13:24
Après Loppsi et Hadopi permettant aux autorités (privées y comprises) d’analyser les communications électroniques au nom du Copyreich, après la volonté de donner à l’État la possibilité de bloquer arbitrairement et sans jugement une activité quelconque en ligne au nom de la lutte contre la prostitution…

… voilà que la France adopte le fichage global des échanges postaux : nom du destinataire, de l’expéditeur, date, contenu… Tout ça sera fiché au nom de… la lutte contre la contrefaçon, bien-sûr !

Cette loi est ouvertement une violation des droits de l’Homme (article 12). Les droits de l’Homme ne sont plus respectés nul part depuis bien longtemps, mais pour les violer si ouvertement, faut quand même le faire.

Du coup mon coup de gueule de la dernière fois contre mon courrier ouvert n’était qu’un avant goût.

image de Johan J.Ingles-Le Nobel

TVA réduite pour les ebook libre ? Nope !

lundi 18 novembre 2013 à 13:12
livre dehors sur une table avec une fleur Imaginez que Dupuis, Hachette ou tout autre grand éditeur de livres faisaient des raids chez les gens et reprenaient les bouquins que vous aviez acheté. Ce serait inadmissible, n’est-ce pas ?

C’est pourtant ce qui se passe avec les livres électroniques.

Quand on achète paye un livre numérique (ebook) pour une liseuse comme le Kindle, le livre ne nous appartient pas : on paye en fait un droit de lire, et le fichier reste la propriété du vendeur et il peut-être supprimé à distance, rendu illisible ou perdu à jamais si la liseuse tombe en panne.

Une proposition de loi avait été votée pour appliquer la TVA réduite uniquement aux livres numériques « Libres » qui nous appartiennent vraiment (sans DRM, ni contrôle de la part des éditeurs) justement pour poussez les éditeurs à proposer des livres libres pour que l’utilisateur en soit réellement propriétaire. Les livres avec DRM, donc dont on ne dispose que d’un droit de lecture, resteraient à TVA élevée.

Mais c’était trop beau pour être vrai : le gouvernement change d’avis et rejette la proposition.

Le résultat ?


Merci, cher gouvernement, au nom des géants américains comme Amazon, que vous encouragez du coup à tuer encore plus les libraires plus modestes.
Oh, et tant que j’y suis, laissez-moi vous assurer que ce n’est pas en taxant la revente des livres d’occasion que vous résoudrez le problème.

Édit : Amendement Attard, par Gee.

image de Zitona

Quelques attributs HTML5 à connaître et à utiliser

dimanche 17 novembre 2013 à 16:16
Les nouveaux attributs HTML5 permettent d’ajouter des fonctionnalités pratiques avec peu d’efforts.
En voici quelques uns.

spellcheck

Par défaut, les navigateurs d’utilisent le correcteur orthographique que sur les champs de texte (textarea). En mettant l’attribut « spellcheck » à « true », vous pouvez activer le soulignement des fautes d’orthographe pour n’importe quel champ de saisie (input…)

On peut aussi le placer à « false », mais je déconseille de forcer la désactivation du correcteur orthographique. Dans ce cas, retirez cet attribut et laissez l’utilisateur choisir.

placeholder

Pour les champs de saisie (input, textarea) l’attribut « placeholder » permet d’afficher une valeur d’exemple dans le champ. La valeur est masquée quand on tape notre propre texte.
Normalement il ne devrait pas remplacer le label, mais il permet de se passer de JavaScript, dans pratiquement tous les navigateurs maintenant.

required

L’attribut « required » rend le champ obligatoire. Le navigateur n’envoie pas le formulaire tant que les champs obligatoires ne sont pas remplis.

autofocus

« Autofocus » permet de placer le curseur directement dans le champ auquel cet attribut est appliqué. Très pratique pour faire gagner du temps.

autocomplete

Mis à « off », « autocomplete » désactive la complétion automatique des champs basée sur l’historique de saisie. C’est pratique pour le désactiver sur le champ d’un antispam par exemple.

Concernant les types de données


Deux attributs HTML4, qu’on peut aussi rappeler