PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant

Site original : le hollandais volant

⇐ retour index

Nope, toujours pas de pub chez moi

lundi 19 décembre 2016 à 22:06

Une régie de pub me contacte pour me proposer d’aider à monétiser mon site. Je ne suis toujours pas intéressé par de la publicité sur mes sites, mais c’est toujours intéressant de voir ce qu’ils proposent (et plus généralement de voir ce qu’il y a sur le marché).

Fait intéressant, ils ont un simulateur.
Alors simulons : parmi tout ce qu’ils proposent, je choisis un carrée de pub en haut, une bannière en bas. J’inclue également l’option « mobile » (qui ajoute de la pub sur les téléphones) et des boutons en bas des articles (au total 3 blocs de pub sur une page) et j’entre le nombre de pages vues par mois pour mon site.

Le truc me sort ça sur ce site : « 2940 € HT à 5460 € HT par mois* ».
Et pour mon blog scientifique : « 931 € HT à 1729 € HT par mois* ».

Ok.

Le petit astérisque indique qu’il faut évidemment déduire les visites qui se font avec un Ad-Block (la majorité sur LHV, j’imagine — disons 50% au bas mot). À mon humble avis, je pense qu’on peut aussi tenir compte du fait que ces chiffres sont tout simplement gonflés (on réduit encore de moitié, juste pour être sûr).

En gros, en étant plus ou moins réaliste on divise ça par quatre, il reste 700 € à 1 300 € pour ce site seul (dont il faudrait encore retirer les charges et impôts).

Mouais. Ça me semble vraiment beaucoup pour un site comme le miens.

Quoi qu’il en soit, est-ce que ça vaut le coup pour moi ? Nope.

Pas que je m’assoie sur le fric, mais plutôt parce que j’en ai pas « besoin » et que de plus, je me bats depuis longtemps contre la pub et pour les solutions alternatives. Je ne veux pas pourrir le temps de cerveau plus que la télé/médias/politiques/panneaux de pub dans la rue… ne le font déjà.

Oui, j’encourage la création, l’écriture, le partage, l’expression (tout ce que j’ai toujours fait ici même), et j’aimerai que ces choses là soient un jour rémunérés (partout et en général, si possible sans intermédiaires), mais je ne vois toujours pas la publicité comme quelque chose qu’il faille encourager ni comme une véritable solution avec laquelle on peut vivre (du moins, avec la conscience de jouer avec le temps de cerveau de ceux qui me lisent).

Je pense que les solutions comme Patreon ou Tipeee ne sont pas mal : d’un côté elles encouragent directement la création (y compris exclusive pour ceux qui contribuent) et de l’autre elles incitent le public à s’investir, avec un réel retour possible. La relation entre le public et le créateur est largement plus directe que dans le cas de la publicité (ou même que ne l’était Flattr ou les simples dons).

==
Pour finir, j’en profite pour redire qu’en ce qui me concerne, il y a quelques personnes qui me proposent parfois des dons, justement, que ce soit pour l’un ou l’autre de mes blogs ou pour tout ce que je fais en plus. Notez qu’actuellement je ne les accepte plus du tout.

J’encourage plutôt de donner à Framasoft, Mozilla, LQDN ou encore Wikipédia, éventuellement en mon nom, mais c’est tout. L’argent sera dépensé pour le mieux.

L’avis de passage « imaginaire »

samedi 26 novembre 2016 à 09:17

Oui, avec le « i » égal à la racine carrée de −1, c’est bien celui-là.

J’avais déjà râlé contre les transporteurs une fois. Là, la poste vient d’inventer un autre dispositif : ça s’appelle l’avis de passage imaginaire.

Tu sais que le facteur est déjà passé 3 fois dans la semaine car tu as reçu un e-mail par jour depuis trois jours et qu’il décide à chaque fois de garder le colis et de repasser le lendemain, un autre jour ouvré où je ne suis pas là¹.
Le dernier jour, justement, il me laisse le fameux avis de passage imaginaire : tu le vois pas dans la boîte aux lettres, mais il est bien là : il suffit de l’imaginer.

Le principe est le même qu’avec un avis de passage classique : tu le prends et tu vas au bureau de poste avec. Le guichetier n’est pas imaginatif, donc l’avis de passage imaginaire sera inutile à partir de maintenant. Il faut juste lui demander si — par hasard — il n’aurait pas un colis pour toi. Et normalement il y a des chances qu’il en ait un (c’est marqué sur le colis qu’un avis de passage a été passé. Il a oublié le « imaginaire » par contre : le mot doit être trop long…).

Bon là j’ai résolu le problème parce que je savais que qu’il était passé grâce à un e-mail envoyé par le service de suivi du colis. Mais si y avait pas d’e-mail d’envoyé ? Je fais quoi ? Je dois tout deviner ?
C’est la deuxième fois que ça arrive en moins d’un mois. La première fois j’avais pas reçu d’e-mail. C’est en me rendant à la poste pour autre chose qu’on me dit que j’avais aussi un colis en attente depuis quelques jours. Une semaine de plus et ils le renvoyaient dans son pays.

J’ai mis le guichetier au courant. J’espère que l’info va remonter.

¹ ouais, je suis tellement con aussi d’avoir un travail, et de pas rester chez moi comme tout le monde pour attendre le facteur, ou EDF, ou le service des eaux, ou je ne sais pas qui s’imaginant qu’on a que ça à faire de sa vie.

Vive les mises à jour Windows, encore une fois

vendredi 25 novembre 2016 à 18:31

Cher Microsoft :

La prochaine fois que tu mets à jour MON ordinateur, pourras tu éviter de :
- prendre 5 heures pour faire la mise à jour ;
- remettre ton navigateur de merde (Edge) en navigateur par défaut (et me supplier avec 3 popup de pas mettre Firefox par défaut) ;
- remettre cortona et toute ta panoplie d'applications débiles (netflix, candycrush, twitter & co) ;
- wiper Firefox et mes programmes ;
- virer l'antivirus ;
- supprimer mes fichiers personnels ;
- changer mon fond d'écran ;
- tout mettre en anglais.

En attendant, tu me fais chier.
Va bien cordialement aller te faire foutre.

PS : t'as de chance que certains jeux ne fonctionnent qu'avec un système de merde comme le tiens.

Trump Président

mercredi 9 novembre 2016 à 18:08

À cette heure, Donald Trump est pratiquement président des États-Unis.

Entre « on est fichu » ou « bordel de merde », je ne sais pas encore où je suis.
Beaucoup, y compris les médias qui se sont amusés de la campagne présidentielle, pensaient que c’était une blague, qu’il n’aurait aucune chance, etc.

Ben voilà.
Maintenant faut assumer d’avoir un psychopathe à la tête de la première puissance mondiale.

Pour le reste, je me contenterais de ça :

Qu'il soit élu maintenant, ça soulève d'énormes questions. S'il est élu pour un second mandat, on aura les énormes réponses.
[François Pérusse]

Car on peut toujours tomber plus bas.

Je dis oui à l’USB-C

samedi 5 novembre 2016 à 12:58

Ça y est, Apple a sorti (en grande pompes) sa version annuelle de ses pc portables, et évidemment tout le monde râle.

La « nouveauté » cette année, qui concerne également les tout derniers iPhone, c’est le remplacement de toutes les prises (USB, Jack sur l’iPhone, HDMI, chargeur…) par des prises USB-C, censées remplacer tout le reste.

Cette nouveauté avait déjà fait râler à propos de l’iPhone (on ne peut plus brancher un casque normal sans passer par un adaptateur), il fait aussi rager les utilisateurs des Mac Book qui doivent maintenant refaire le plein d’adaptateurs pour connecter leur équipement.

J’ai plusieurs remarques à faire sur tout ça.

Premièrement je pense qu’on est tous d’accord : le fait que les adaptateurs ne soient pas fournis avec l’ordinateur (et soient si chers) c’est honteux, surtout pour un ordinateur vendu 2 000 dollars. Mais bon, tout le monde connaît Apple. Si depuis le temps y en a encore qui s’en étonnent, je ne peux rien pour vous.

Ensuite, concernant l’USB-C lui-même, je trouve que c’est plutôt une bonne avancée dans le domaine, et on était déjà passé par là quand on est passé à l‘USB au début des années 2000 : perso j’ai encore des souris d’ordinateur et des claviers avec le port PS/2, avant que ça passe tout en USB. À l’époque, les imprimantes et les écrans avaient également leur propre port spécifique.

Or, aujourd’hui, d’une vingtaine de ports différents, on passe aujourd’hui à un seul, par où on peut tout faire passer : le port USB-C, qui peut recevoir des périphériques de stockage, des claviers, des écrans, des connecteurs réseau, des prises casques et sert même de port de charge. Niveau simplicité, je vois pas comment on peut faire mieux (à part passer par du sans-fil).

L’USB classique, que ce soit l’USB2 ou l’USB3, on peut brancher ce qu’on veut dessus. L’USB-C a en revanche changé de forme et oui, ça nécessitera de passer par des adaptateurs pendant un moment.

Mais dans quelques années, je pense que tout le monde sera largement content : aussi bien nous, les utilisateurs, car on n’aura plus besoin de se demander si tel ou tel PC va pouvoir accueillir tel ou tel périphérique, mais aussi les constructeurs, qui n’auront plus à choisir entre un port DVI ou un port HDMI à mettre sur leur machine.
Sans oublier le fait qu’on n’aura plus de misérable port exotique (firewire, infrarouge…) qui ne sert jamais, mais à la place un port USB-C qui pourra accueillir ce qu’on veut.

En attendant ce moment où tout sera devenu à peu près standard, et voyant encore très peu (voire par du tout) d’appareils USB-C natifs, je comprends que les constructeurs veuillent aller de l’avant. C’est chiant, oui et ils pourraient faire des efforts pour les adaptateurs, mais je pense qu’on sera gagnant sur la simplicité dans quelques années.