PROJET AUTOBLOG


L'Étudiant libre

Site original : L'Étudiant libre

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Facebook et autres réseaux sociaux : une alternative est-elle possible ?

samedi 15 juin 2013 à 14:02
Il est pas nouveau que les réseaux sociaux nous espionnent, et notamment par le NSA (et en plus, ils font de la délation !). On a beau voir des alternatives comme Movim, Identi.ca peine à attirer du monde, il est temps de reconsidérer la fonction même des réseaux sociaux, au lieu de réinventer la roue.
Analysons tout d'abord qu'est-ce Facebook :

Si on compare par rapport aux outils déjà existants, on a :

Quand je parle avec mes amis, qui sont principalement le public visé par Facebook, je me rend compte de plusieurs choses.
Tout d'abord, ils n'utilisent plus leurs mails. Pourquoi ? Trop encombré par le spam, et les notifications divers de fesse-de-bouc.
Un agrégateur de flux RSS ? Ils ne savent même pas ce qu'est un flux RSS ! (d'ailleurs, le logo du RSS disparait de plus en plus des blogs au profit des réseaux sociaux)
Un blog ? sérieusement, skyblog est délaissé, et héberger un blog sur un hébergeur ? Laissez moi rire, la plupart des gens ne savent pas utiliser les styles dans LibreOffice, donc installer un blog, faut pas rêver.
Alors, on est fichu, on est tous fichés, FesseBouc a gagné, on est vaincu ?
Non, que nenni. Il faut juste adapter ces outils au grand public, qu'ils soit simple, ergonomique. Mais, bien sûr, il faut pas tomber dans le piège de la centralisation, il faut que des associations se forme à l’échelle locale (d'une ville, d'un canton) pour garder le côté humain, et crée une communauté (à l'instar d'un FAI associatif).
On peut utiliser par exemple, pour reprendre le modèle du FramaNews, pour l'agrégateur de flux, Leed en multi-utilisateurs. On peut faire un outil pour intégrer à ce lecteur un blog (tiens, je verrai bien un shaarli-like) et pourquoi pas coupler avec un webmail ?
Après tout, ça fait plus d'un an que j'ai quitté Facebook, et je vis que comme ça : mail, agrégateur, blog. Point. Et ça marche du tonnerre ! C'est bien la preuve que c'est possible !
Il ne reste plus qu'à adapter les outils existants, partager le code source et allons-y !
Je lance donc l'idée à plusieurs hébergeurs, dont DZVoice.
Qwerty
PS : et à l'heure où twitter coupe ses Flux RSS, on peut se demander de l’utiliser ce genre de réseaux.

Quelques citations célèbres (7)

samedi 15 juin 2013 à 12:28
Voici une nouvelle fournée de citations. Cette fois, soyons audacieux, choisissons comme thème le latin. Vous pourrez aisément les ressortir, au grès des conversations, et ainsi vous donner des lettres et paraitre pour un érudit. A noter qu'une suite est prévu dans une semaine (certains se plaignent que la liste est trop longue).
Odi et amo. Excrucior. (Je la déteste et je l'aime. Je suis torturé) Catulle
Vanitas vanitatum, et omnia vanitas (Vanité des vanités, et tout est vanit) Écclésiaste
Primum vivere, deinde philosophari (Vivre d'abord, philosopher ensuite.)
Ars longa, vita brevis (L'art est si long et la vie si courte) Hippocrate
Tu quoque mi fili (Toi aussi, mon fils) César
Ubi bene ibi patria (Là où on est bien est là où est la patrie) Cicéron
Doctus cum libro  (Savant, mais livre à la main) designe les personnes incapables de réfléchir à eux même, et se réfugie derrière les livres pour penser.
Dura lex, sed lex (dur est la loi, c'est la loi)
Carpe Diem (Cueille le jour) Epicure. En gros : profite de l'instant présent.
O tempora ! O mores (Ô temps, Ô mœurs) Cicéron, contre les mœurs de ses contemporains.
Fugit irreparabile tempus (le temps s'enfuit de manière inéluctable) Virgile.
Actac est fabula (La pièce est fini) Suétone. Dernières paroles prononcé par l'empereur Auguste, avant de mourir.
Ad augusta per angusta (Vers les sommets en passant par les pertuis) Victor Hugo.
Qwerty

Pinoutre, merci les amis !

vendredi 7 juin 2013 à 16:51
Voilà, encore une année qui s'achève (enfin, presque, Lundi, j'ai mon bac de français et après, j'ai un stage qui fera un dossier technologique sur l'aménagement du territoire. Coefficient 5, intérêt de ne pas le louper). Une belle année, avec, en prime, jamais vu dans l'histoire de ma scolarité, une vraie unité dans la classe.
Merci donc aux musiciens, poètes (maudits), dessinatrices, aux têtes et aux cancres, aux sportifs, … Une belle unité dans la diversité, le tout dans un monde de brute.
Merci aux professeurs remarquables, merci. Merci pour des cours d’excellentes qualités en biologie et d'aménagement. Merci au prof principal pour son investissement pour la préparation du voyage scolaire.
Mes amis, je vous dis à l'année prochaine, dans la joie, la bonne humeur, serein, avec pleins d'idées pour le dossier et pour vos arts. Et merde pour le bac :D
Qwerty
PS : Oui, j'ai mis dans vie étudiante, hein, on a bien le droit de faire des sujets qui sortent de l'ordinaire.
PPS : Pinoutre, c'est une Private Joke, cherchez pas la signification, on ne sait pas nous-même. Pinoutre, c'est un terme quantique désignant tout et rien à la fois.

Lettre ouverte à M. Le Président de la République Française

vendredi 7 juin 2013 à 08:28
25/05/2013
Internet
Objet : Nous voulons plus de Justice
M. le Président de la République,
Moi, citoyen de la France et du monde, vous demande de changer l'un des symboles fort de notre République : la devise liberté, égalité, fraternité en Liberté, équité, fraternité. Cela peut sembler futile, mais la nuance est de taille. Dans la version révisée, il y a une notion de justice.
L'équité consiste à donner à chacun ce qu'il mérite, ce qu'il doit lui revenir, alors a contrario l'égalité consiste à donner à tous la même chose. Hors, nous sommes tous différents, et donc avons des besoins différents.
La Justice ne peut être salomonienne et couper le bébé en deux, mais doit au contraire être donner à sa vrai mère.
L'égalité a abrogé les inégalités, mais le plus grand défi que devra affronter la France, et le monde, en ce début du XXIe siècle, avec celle dans l'unité dans la diversité est celle de plus de justice. Hors, la cohésion sociale ne pourra uniquement se faire qu'avec de la justice.
Pour toutes ces raisons, il faut changer la devise pour changer les mentalités.

Veuillez agréer, Monsieur le président de la République, l'expression de mes respectueuses salutations.
Qwerty

L'héraldie ou l'art du blason

samedi 1 juin 2013 à 10:59
Je me suis mis à l'héraldie récemment. Tout d'abord pour refaire un vieux blason que j'avais trouvé, puis l'envie me donna de créer d'autres blasons.
C'est quelque chose d'assez complexe, d’extrêmement codifié, dont moi-même ne comprend pas toutes les subtilités (si j'ai écrit une erreur, n'hésitez pas à rectifier, voir à ajouter un complément). Cependant, voici les "bases" de cet art.
Au départ, un blason servait à reconnaitre un chevalier lors des tournois. Une sorte d'image de marque, ou de logo de site, si on veut appliquer à une période contemporaine.
Les armoiries seront abolies en 1790 à la révolution française puis restauré à l'empire.

Partie théorique


Les différents types de blasons


Les blasons se trouvent dans de nombreux pays d'Europe. Voici quelques-unes de formes :

1. Écu français ancien
2. Écu français moderne
3. Écu des Dames
4. Écu des Damoiselles
5. Écu de tournoi ou bannière
6. Écu italien
7. Écu suisse
8. Écu anglais
9. Écu allemand
10. Écu polonais
11. Écu espagnol, portugais et flamand
(source : Wikimédia)

L'organisation du blason


Maintenant qu'on a la forme, on doit gérer l'agencement du blason. Le blason est composé de 9 points auquel on placera les meubles ou les figures (on verra les termes après) :

(source : Club d'Histoire de Beuvry)
Le blason est, à partir de cette figure, partitionné (rien avoir avec les partitions de disques durs !), dans lequel on placera les différentes parties du blason.

1. parti
2.coupé
3.tranché
4.taillé
(source : Wikimédia)
Cependant, il existe des variantes :

(source : Paradoxe.net)
Il existe aussi d'autres combinaisons (coupé mi-parti en chef par exemple), mais cela est dû aux armes composées (quand on fusionne plusieurs blasons), ainsi que des variantes, mais une simple recherche permet de trouver ces noms.
Plus d'informations sur les armes composées sur wikipédia.

Les couleurs : émaux et métaux


On a des formes. Maintenant, il faut choisir les couleurs. Pour cela, on a 2 catégories : Les métaux et les émaux. Il faut savoir qu'il ne faut pas superposer un émail sur un émail et un métal sur un métal. Ceux qui ne respectait pas la règle sont appelés à enquerre. Cela était dû pour la visibilité, élément crucial sur un champs de bataille (pour ne pas se tromper d'ennemi)

(source : Wikipédia)
Ils ont des noms qui peuvent nous sembler étranges, mais il faut savoir que la plupart des termes sont restés du vocabulaire du Moyen âge. Ce nommage rigoureux (employer gueules au lieu de rouge) permet une meilleur interprétation et éviter des dérives et ainsi éliminer toutes ambiguïtés.
A droite de la couleur, un code permettant d'éditer en noir et blanc un blason.
L’argent symbolise la lumière, la pureté et la vertu. Le côté négatif rappelle la mort et le linceul (et la lune).
L'or rappelle la lumière céleste, l'audace, la supériorité, la volonté et la puissance. A contrario, il rappelle la trahison, la cupidité, la jalousie, l'inconstance.
Le Gueules (rouge) rappelle l'amour, vaillance, vigueur, passion, la conquête et à contrario la cruauté, fureur, carnage, colère, haine.
Le Sinople (Vert) rappelle la courtoisie, l'honneur, la joie, et l'espérance. A contrario, il rappelle la vengeance et la folie.
L'azur (bleu) est symbole de loyauté, chasteté, justice, vérité et fidélité. A contrario, il rappelle le vide et la froideur.
Le sable (noir) montre le manque de lumière, la prudence, la sagesse et la constance mais aussi l'abandon, la lâcheté et la tristesse.
(désolé, j'ai perdu la source de ces définitions)
A noter que ces significations se retrouvent encore dans nos sociétés occidentales (je pense notamment au vert et l'espérance).
Le blason peut-être agrémenté de fourrure (comme l'hermine).

Les figures et les meubles


Les figures et les meubles sont simplement des dessins sur les blasons. Une seule règle (au delà de la superposition des couleurs), c'est uniquement des objets antérieurs au XXe siècle (et à la période industrielle) (donc pas d'ordinateurs, ni de voitures…).
On peut retrouver des animaux, des végétaux, des astres, des constructions (tours, ponts..), objets (épées…). Les ornements extérieurs sont ce qui entoure l'écu : devises, support….

(source : Wikipédia)
Malheureusement, ils sont extrêmement codifiés selon votre rang social : baron, duc, évêques…

Le blasonnement : La lecture d'un blason


Ce n'est pas ce que je préfère dans le blasonnement. Il consiste à résumer le blason en une description, permettant à n'importe qui, si il possède le bagage nécessaire, pour composer un blason.
Il se fait de haut en bas (chef à pointe) et de senestre à dextre (on se place du côté de la personne tenant l'écu), en indiquant la couleur associé. On indique du fond, la figure principale, les partitions et les figures secondaires.
(source : Blasons-Armoiries et Limousin Marche)

Travaux pratiques


La lecture d'un blason et sa signification


Nous allons prendre en guise de blason celui des Atréides, Maison dans la saga Dune de Frank Herbert.
Voici le blason en question :

(source)
On remarque tout d'abord que le blason est à enquerre, avec la superposition du Gueules et du sinople.
De sinople, au faucon de Gueules. La description associée à la description, et venant de The Dune encyclopedia est Sable a falcon's head couped gules encircled by laurel branches vert. Mais, aillant lu le livre, il me semble que c'est juste un faucon de gueules superposé sur un fond sinople et qu'il y a pas de mentions de branches de lauriers.
Bref, que l'on peut déduire de le fond sinople signifie la courtoisie et l'honneur, si chère à la famille et le gueules qui rappelle la vaillance et la conquête que fait preuve la famille (notamment Paul lorsqu'il accède au stade d'empereur). A contrario, sous Leto II (son fils aussi nommé le tyran), ces mêmes couleurs peuvent montrer la cruauté et la fureur qu'il fait preuve (notamment envers Ducan Idaho qu'il assassine plusieurs fois) et du sinople rappelant la folie (à tord ou à raison) que perçoit le peuple.

La création d'un blason


Rare sont les ressources de bonnes qualités (et en vectorielles) pour les éléments. Personnellement, j'utilise les ressources du Projet blasons de Wikipédia.
Nous allons donc composer un blason. Pourquoi pas le blason du site ? Tout d'abord, il faut savoir quelles sont les attributs qu'on souhaitent attribuer.
Je vais pas me casser la tête, je vais reprendre la signification du logo : liberté et joie. Joie donc Sinople et Liberté sera associé à audace, donc à l'or. Donc on a les deux couleurs du blason : Or et Sinople. Le logo étant un oiseau, le meuble sera un oiseau.
Pour l'oiseau, comme j'ai pas de préférences particulières, je vais prendre un grand tétras, animal habitant des les forêts de conifères de montagne.
Je vais faire la réalisation sous Inkscape. Tout est très bien expliqué sur la page du projet de Wikipédia.
Voici donc le blason de l'étudiant libre :



Voici donc une première approche de l'art du blasonnement. N'hésitez pas à montrer vos créations blasons personnelles et à participer au projet Blason de Wikipédia.
Qwerty
Error happened! 0 - Undefined variable: xml In: /mnt/nfs/home/blog/streisand.me/autoblogs/autoblog.php:77 http://blog.m0le.net/streisand.me/autoblogs/etudiantlibrefrnf_425d845a63579f45ea903a2ee6a549351d2fb27e/?46 #0 /mnt/nfs/home/blog/streisand.me/autoblogs/autoblog.php(77): exception_error_handler(8, 'Undefined varia...', '/mnt/nfs/home/b...', 77, Array) #1 /mnt/nfs/home/blog/streisand.me/autoblogs/autoblog.php(368): VroumVroum_Feed_Exception::getXMLErrorsAsString(Array) #2 /mnt/nfs/home/blog/streisand.me/autoblogs/autoblog.php(932): VroumVroum_Blog->update() #3 /mnt/nfs/home/blog/streisand.me/autoblogs/etudiantlibrefrnf_425d845a63579f45ea903a2ee6a549351d2fb27e/index.php(1): require_once('/mnt/nfs/home/b...') #4 {main}