;
avr
21
2013

Mariage pour tous : tellement de mots...

Le "mariage pour tous", acté normalement ce mardi, aura invité bon nombre de mots à sa table pendant ces dernières semaines. Des mots trop entendus, comme pas assez. Passons-les en revue ensemble.

Rainbow_flag_and_blue_skies

Photo : Ludovic Bertron CC-BY

Les mots que l'on a trop entendus

Homophobie

C'est malheureusement le mot qui n'a cessé d'émerger ces dernières semaines, en rappelant à quel point la tolérance n'est jamais franchement acquise.

Côté discours des anti, ça a démarré avec des "je ne suis pas homophobe, mais..." (variante du fameux "je ne suis pas raciste, mais...") et ça s'est terminé avec des bars gay saccagés et des homosexuels tabassés. Ah j'oubliais, certains ont aussi fantasmé leur peur avec un petit détour par la zoophilie. Bref, il ne fait malheureusement pas bon à être homosexuel dans la France de 2013...

Débat

Ca a été le credo des anti au début, à égalité avec le fameux "référendum". La rhétorique ? Si les anti sont tellement virulents, c'est parce qu'ils ont le sentiment qu'on n'a pas assez débattu. C'est vrai qu'en comparaison avec d'autres grands débats parlementaires, le mariage pour tous était franchement ultra sous-estimé...

Mais alors, pourquoi, si on a tellement bien débattu pendant si longtemps, les gens se crispent toujours autant ? C'est peut-être tout simplement que, comme l'explique Michel Serres, aucune invention profitable à l'Humanité ne s'est créée grâce à la dialectique. C'est au contraire un dessein commun qui amène un résultat, et pas la confrontation "pro" contre "anti".

Et dernière chose : François Hollande n'a pas sorti cette proposition d'une boîte à malices, c'était l'engagement 31 de sa profession de foi de l'an dernier. Pourquoi, si le mariage pour tous était tellement CAPITAL, ne pas avoir tiré dessus à boulet rouge dès la campagne ? La vérité est peut-être encore une fois ailleurs...

Lobby

On décrocherait presque le pompon avec ce mot : lobby. Mais qu'est-ce donc qu'un lobby ? La définition du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales est claire :

Groupement, organisation ou association défendant des intérêts financiers, politiques ou professionnels, en exerçant des pressions sur les milieux parlementaires ou des milieux influents, notamment les organes de presse.

Si on résume la logique de ceux qui utilisent ce terme pour évoquer des pro mariage pour tous : le Gouvernement serait aveuglé par une obscure force de persuasion, style Illuminati, convertie à cet excès d'égalité, et le petit peuple (de Province, c'est entendu) serait enfumé. Ah, ça fleure tellement bon le complot ! Tout y est : l'idée d'une force oppressante, et aucun avancement de preuves pour l'étayer.

Mais ça va même plus loin ! Dans la manif du 21 avril, la pétulante Frigide Barjot a attesté, toujours sans aucune autre preuve que la propagation d'une rumeur, que la Préfecture de Police avait truqué les photos du rassemblement. On en est là...

Et pour info, je suis simple hétéro provincial mais pourtant pour l'ouverture du mariage homosexuel. 'Sont quand même forts ces Illuminati...

Guerre civile

Alors là, incontestablement, c'est le truc qui m'a le plus mis en pétard. En tant que petit-fils de Républicain espagnol, j'avoue que l'utilisation à toutes les sauces du termes de "guerre civile" me laisse perplexe. Surtout quand c'est une ancienne ministre qui l'utilise.

Mais peut-être pour une réelle menace ? Un coup d'Etat, des assassinats politiques, des exécutions en pleine rue ? Non, bien pire...

Je ne sais pas si prophétiser la guerre civile est devenu le nouveau sport à la mode en  France, mais de mon point de vue modeste, une guerre civile c'est :

  • un poil plus compliqué qu'un simple combat "pro" contre "anti". C'est un processus particulièrement durable et douloureux pour une nation. Rien à voir avec des types qui, après avoir méprisé la rue pendant des années, pensent qu'ils ont découvert la lune parce qu'ils y sont allés trois fois pendant une poignée de semaines.
  • répétons-le, ce n'est pas simplement les A contre les B. Une guerre civile, ça sépare des familles, ça fait se détester des époux entre eux, ça fait que des frères s'entretuent. Oser prétendre qu'on y arriverait parce que les homosexuels vont se marier, c'est juste stupide, pour rester courtois.

Bruit

Ca, il y en a eu, du ramdam. Avec ces caisses de résonnance 2.0 qu'on appelle réseaux sociaux, on en a bouffé toutes les heures de la Manif pour tous, et de la Frigide Barjot nous expliquant qu'on ne "débattait" pas assez.

Pour rappel, et par humilité pour certains, il y a eu pas plus tard qu'il y a trois ans une journée de manif à 1,12 million de participants (selon la police), mais un certain Nicolas Sarkozy a tout de même tenu bon. Est-ce que ces presque 4 Manifs pour tous (selon la police) ont-elles appelé au "sang" et à la "guerre civile" ? Vous avez la réponse...

Les médias ont évidemment leur rôle dans cette sur-représentation. Qu'ils ne tardent pas à faire leur psychanalyse, ça urge.

Enfants

Cette rengaine, on l'aura entendue. "Le mariage pour tous, c'est un danger pour les enfants". Certains ont, toujours avec la plus savante retenue, comparé l'adoption d'enfants par les couples homosexuels à des infanticides. Ni plus, ni moins.

Inutile de rétorquer que ces familles existent depuis des années, que les enfants vont bien, que la Terre ne s'est pas ouverte en deux, que les foudres divines ne se sont pas abattue sur nous, mais qu'il y a toujours un des conjoints qui n'a aucun droit sur un enfant qu'il se donne pourtant du mal à éduquer.

Non, demandez juste à un opposant à ce type d'union :

Qu'est-ce que tu préfères ? Des hétérosexuels qui battent leur enfant, ou des homosexuels qui aiment le leur ?

Et savourez le silence...

Les mots que l'on a pas assez entendus

Mariage civil

Ben oui les gens, il n'est question que du mariage civil depuis le début. CI-VIL, pas RE-LI-GIEUX. En quoi des Catholiques affirmés ont-ils à se mêler d'unions civiles ? Les voies du Seigneur sont définitivement impénétrables...

Laïcité

Là, il y avait un vrai terrain qu'il aurait été intéressant d'exploiter jusqu'à la moelle. Parce qu'il est bien question de laïcité dans cette histoire de mariage pour tous. Notez au passage que certains se sont illustrés par une ambivalence extraordinaire sur ce thème, qu'ils rabâchent habituellement à longueur de temps.

Tiens, petite devinette : qui se lève vent debout contre les prières de rue des Musulmans mais devient beaucoup plus silencieux quand il s'agit des Chrétiens de Civitas ?

Et oui, il s'agit de la reine de la laïcité (autoproclamée, entendons-nous bien), Marine Le Pen ! Sa drôle de danse rhétorique pour "simplement" trancher entre appeler à manifester contre l'ouverture du mariage aux homosexuels ou s'abstenir témoigne d'un certain embarras idéologique.

Et oui, pourquoi appeler à manifester avec de fervents religieux quand on défend la laïcité ? Mais comment faire pour ne pas se brouiller avec le socle historique du parti monté par son père, composé de Catho' tradi ? N'est-ce pas aussi intenable que de tenir à la fois une ligne marxiste proche des ouvriers et une ligne historique extrêmement anti-immigration ?

Ces questions, vous ne les aurez malheureusement pas vues dans la plupart des médias, mais peut-être qu'un jour ça viendra.

Quant à elle, la gauche a raté une occasion en or d'occuper enfin le terrain de la laïcité. Je souhaite que dans le futur ce soient les non croyants qui s'en emparent. Vous savez, ce mélange hétérogène composé :

  • d'athées ("Je ne crois en aucun dieu, point") ... Bon allez, je vous le dis, je suis de ceux-là !
  • d'agnostiques ("Je n'ai pas de preuves qu'un dieu existe tout comme je n'en ai pas de l'inverse. L'absolu est donc impossible à discerner")
  • de déistes ("Je pense qu'il y a quelque chose de supérieur, mais autre que Dieu, Allah ou Yahvé")

Ces sans religion constituent à première vue une communauté très importante en France, mais restent silencieux, peut-être parce qu'ils ne sont pas dans la simple détestation de ce qui est différent d'eux. Bref, les gens idéaux pour représenter la laïcité.

Hystérie

Oui, ces dernières manifestations contre le mariage homosexuel ont été le théâtre d'une impressionnante hystérie collective. Cette hystérie est un déréglement de l'émotion, quand la chose politique dans son idéal est le terrain de la raison. Et le pire est, après ces rudes semaines, qu'une tribune irréprochable sur la forme mais très hypocrite sur le fond passe crème.

Paradoxe

"Un mariage, c'est un Papa et une Maman" était le leitmotiv de la Manif pour tous. Déjà, cette affirmation est ultra sympa pour les couples mariés qui ne peuvent ou ne veulent avoir d'enfants, mais elle est aussi inadaptée aux :

  • mères et pères célibataires
  • couples divorcés
  • familles recomposées

Et il me semble qu'imposer un modèle à des gens qui ne le partagent pas, c'est ça le vrai début d'une dictature. Or, ce sont ces anti mariage pour tous qui traitaient Hollande de dictateur. Pas un poil paradoxal ?

Intégrisme

L'intégrisme a eu de formidables tribunes déguisées ces dernières semaines. Déguisées car on a jamais entendu parler d'intégrisme. Pourtant, on a tous entendu des gens d'une chapelle nous dire, très sérieusement, que leur conception de la famille et du mariage était universelle. Or, l'intransigeance est LA caractéristique de l'intégrisme.

Cet intégrisme religieux a très vite glissé en intégrisme politique, ce qui est le pire qui pouvait arriver puisque la politique devrait être le terrain de la raison, et pas de l'émotion. Et le rappeler en employant le bon mot aurait encore une fois été une bonne chose.

PETIT RAPPEL : Je serai particulièrement vigilant à la teneur des éventuels commentaires qui pourraient être postés en réaction à cet article. Vous voilà prévenus :-)

Related Posts

Raphi

A propos de l'auteur: Raphi

3 Comments + Add Comment

  • Tout est dit, je crois. Vivement que le chapitre soit clos.

  • Pour ce qui est de la rumeur sur la manipulation des images de la manif du 24 mars, cette [url=http://rutube.ru/video/dce5091dc2e552ac2766a62d020406a0/]vidéo[/url] (via commentbienvoter.com) affirme prouver sa véracité.

    En ce qui concerne sa crédibilité, je ne vois nulle part indiqués les auteurs de ce «reportage», ni leurs références.

Leave a comment