;
juil
24
2012

Dour Festival 2012, ou le "Gadour Fest" pour les intimes...

Bonjour bonjour,

Et oui ça fait 3 semaines presque que je n'ai pas écrit d'article, mais la raison était simple, c'était les vacances ! J'en ai profité pour aller au Dour Festival en Belgique avec les koupins pour voir de la drum & bass et du dubstep en majorité, mais également du rock, hip hop et du turntablism. Je vous propose donc ma petite review sur ce festival qui a été pour moi, le meilleur Dour Fest que j'ai pu faire (et ça fait déjà 3 fois que j'y vais).

Dour Fest, ou aussi le Gadour Fest.

 

 

Mardi 10 juillet, le départ.

Mardi 10 juillet, avec Flo, on quitte notre région mulhousienne en voiture afin de chercher notre ami Jaick à Strasbourg pour passer la nuit et partir le lendemain matin chercher Chris sur Nancy. Avec nous, quelques litres de Jaegermeister, Picon, Rhum, Whisky, Vodka, sans oublier une tonne de soft ainsi que les Camel Bak qui vont bien pour tiser tranquillement durant les concerts, pour pas à avoir à faire marche arrière en plein pogo parce qu'on a une petite soif.

Petite soirée pépère donc chez notre ami Jaick, où on se couche avant 2h du matin, en vu d'un réveil "tôt" le lendemain, vers 8h30.

 

Mercredi 11, en route pour Dour !

Apres une courte nuit, direction Nancy récupérer Chris. Sur les coups de midis on le chope, on mange un "putain" de sandwich et direction Dour... Après de nombreuses heures, on arrive tous sain et sauf à Dour. On se gare sur le "parking" ou plutôt dans le champ, à cette heure-ci encore plein d'herbe, on prends nos affaires, notre picole, et hop direction le camping. Au passage on s'arrête changer nos tickets bouffes/boissons prient sur le net.  On avait bien sûr pensé à mettre tous nos précieux liquides dans des bouteilles en plastiques, hé oui, bouteilles en verre interdites sur le camping ! On se pose, on monte nos tentes (ok j'ai mis 5 minutes pour la mienne, j'ai pas une 2 secondes comme 99% des gens, j'suis pas mainstream je sais...), allé, on a bien mérité une bonne bière et comme on a la dalle, on va chercher un truc à grailler.

Dans la file pour choper des frites, un type me demande si je veux de la "Ké", "De la quoi ?" que je lui demande, " Bah de la kétamine", " Ah ok, non merci, mais ça met bien ?", je le regarde, le type a zéro expression sur son visage, son pote pareil, ils planent totalement, et il me dit " Bah regarde nous, tu vois ", ah ok, ça donne pas trop envie en fait.

La première année où j'étais allé à Dour, y a 5 ou 6 ans, y avait un concert le soir pour passer le temps, mais cette année que dalle, donc soirée au camping, on apérote, et on se pieute, demain grosse journée drum and bass !

 

Jeudi 12, on débute les festivités par de la dnb

On se réveille à 13h du mat', on demande à nos voisins de tentes, des petits Néerlandais leur programme histoire de voir ce qui se passe de beau aujourd'hui, ah bah tient, ça commence à 16h, on a le temps ! Aujourd'hui notre scène de prédilection, et celle des autres jours sera la De Red Bull Elektropedia Balzaal.

On se motive un peu, et on go aux scènes, on a de la chance, il fait encore plus ou moins beau.

 

16h - 17h30 Murdock, 10th Anniversary

10 th Anniversary ? He oui, le monsieur vient pour la 10eme fois à Dour ! On arrive vers la moitié du set, dans l'ensemble ça bouge bien, les sons sont pas trop récent, ahhh ça fait plaisir d'avoir de la drum old school ! Ca sera d'ailleurs un des seuls moments où on entendra du "pas récent" durant ce festoche.

 

17h30 - 19h Wilkinson

Ici on est pas resté bien longtemps, Wilkinson, j'ai pas trouvé ça transcendant, et puis on avait soif, donc, une bonne bière blanche a été préfèrable à Wilkinson... et puis on est allé voir la Phaze.. oh tient, il pleut, oh tient, de la boue...

 

18h - 19h La Phaze

Un groupe de drum & bass français, que j'ai surtout connu avec leur album Pungle Roads datant de 2002. En live ça passe bien, enfin, les morceaux que je connaissais, c'est à dire la bonne jungle du premier album, comme Jungle Man. Ca m'a fait bien plaisir de les voir en live, mais leurs derniers albums ne sont pas à la hauteur du premier, dommage.

 

19h - 20h30 Fred V & Grafix

Souvenir de ce concert ? Aucun... en tout cas ça ne m'a pas spécialement marqué...  (ça c'est de la review vous devez vous dire !!) Bref, on est allé grailler une bonne fricadelle ou un bon sandwich oignons et on passe à Shaka Ponk.

 

21h - 22h Shaka Ponk

Je connaissais pas spécialement ce groupe, en même temps je suis pas trop dans un délire Rock / Punk, mais force est de constaté que ce groupe est vraiment sympa en live, mise en scène, puissance des chanteurs / chanteuses, la seule zik que je connaissais d'eux "My Name is Stain" était vraiment cool en live. Vraiment un groupe qui envoie du bois, on est resté à peu prêt la moitié, on avait besoin d'une bière !

 

22h - 00h London Elektricity & Mc Wrec

London Elektricity ? Le monsieur n'est pas tout jeune, mais envoie clairement des sons lourds de chez lourds et également de la liquid ! La particularité de London Elektricity c'est d'avoir des samples et des drums kits non conventionnels, ce qui nous a fait passer vraiment un bon moment, et bien bougé. J'en ai également profiter pour faire boire les gens dans la foule avec mon pistolet à eau qui contenait du whisky, certains tiraient la gueule, d'autre étaient content... oh bah tiens, en 20 min y avait plus rien...

 

00h - 1h Dany Byrd

Souvenir ? Zéro également, mais il me semble que j'en garde un bon souvenir, mais aucune idée des morceaux de son set (non j'étais pas complètement à l'ouest.. quoi que)...

 

1h15 - 2h30 Nero live

On se retrouve donc sur la plus grande scène de Dour, la Last Arena, en plein air. Super, il a plu à mort, y a la race de boue, et c'est le début de la fin, cette boue ne fera qu'empirer, et cette pluie nous suivra jusqu'à dimanche.

Bref, Nero live, c'est tout simplement fat ! J'ai jamais eu autant de basses qui me chatouillaient le coeur ! Bon, c'était pas la première fois de la journée qu'on entendait du Nero, faut dire que durant ce festoche, on en a bouffé du Nero et du Skrillex...

Les 2 gus de Nero font un peu de la figuration du haut de leur scène pleine de baffles, mais bon, même si Nero c'est un peu comme Skrillex en live, c'est à dire, beaucoup de mise en scène pour pas grand chose (on dirait que seulement 1 type sur les 2 servait à quelque chose), j'ai passé un très bon moment (big up au gars à qui j'ai bouzillé le parapluie parce qu'il me gachait la vue, bisou).

Promises (remixé par Skrillex, celle là on l'a bouffé à chaque concert), Must Be the Feeling, Doomsday,tout y est passé... on a également eu droit à la prestation live de la chanteuse Alana Watson, sa performance live était vraiment très bonne, mais comme elle chantait sur l'original c'était un peu dommage... Bref elle était bien mignonne, donc on lui pardonne.

Nero live, vraiment un très bon souvenir donc ! Le remix de Crush on You des Knife Party a été vraiment parfaitement placé également !

Bon c'est l'heure d'aller dormir...

 

Vendredi 13, journée morte...

Ouais, peu de choses cette journée mais j'ai quand même fait ma meilleure découverte ce jour là !

Donc réveil à 16h du mat'. Glandouille, allé on se motive, on sort des tentes et direction le festoche...

21h - 22h Puppetmastaz

Après avoir pas mal glandé, on se retrouve devant les Puppetmastaz, un groupe de hip-hop/electro allemand, représentés par bien evidemment, des marionnettes. L'ambiance est super, la mise en scène également, les marionnettes scratchent durant les premières chansons, c'est vraiment cool. Le son est également bon... Au bout d'un moment, fini la mise en scène, on range les marionnettes, les membres du groupes sortent de derrière le pupitre et rappent sans leur marionnettes...

Bon, il fait soif, on va prendre une bonne bière blanche et une bonne Pita.

 

22h30 - 23h30 Pantha du Prince

Bon là ça part dans de la minimale, je suis pas un grand fan de minimale au départ parce que j'ai vite tendance à me faire chié, vu le peu de variation que ce style de musique propose, mais j'ai été plutôt séduit par ce que Pantha du Prince nous a joué, ca passait bien, et forcément un peu saoule ça aide également... Après je n'irai pas jusqu'à en écouter de mon plein gré, mais le monsieur sait comment faire danser les gens, c'est un fait.

 

00h15 - 1h15 Foreign Beggars

Eux je les avais vu il y a quelques mois à Strasbourg, mais j'avais carrément oublié leur presta, du coup j'ai été content de voir qu'ils repassaient... Donc les Foreign Beggars c'est du hip-hop, dubstep (duo avec Skrillex), mais franchement on est resté 5 minutes à tout cassé, c'est mou, chiant, hop let's go pour une autre binch'.

 

1h15 - 2h30 Araabmuzik

Et voilà THE decouverte du festoch, enfin quand je dis découverte, je connaissais déjà Araabmusik via quelques vidéos sur le net, et j'ai vraiment passé un super moment devant son set, c'est passé à la vitesse de l'éclair d'ailleurs... Alors quoi qu'il fait le monsieur ? Bah tout simplement, "Araabmusik prends le dusbtep, et en fait sa pute". Il joue du sampler, MPC de chez Akai plus précisement, et revisite tous les grands morceaux du dubstep à sa sauce, en y balançant les kicks et les snares où il veut. De plus, il fait ça à une vitesse hallucinante, ce qui, la moitié du temps, relève plus de la performance plutôt que de la musique, mais bon. Excellente découverte live, je ne regrette pas.

 

Bon il se fait tard, on est creuvé, on se traine jusqu'au camping, demain journée dubstep, celle qu'on attendait tant !

 

Samedi 14, dubstep day !

 

16h45 - 18h Subscape

On arrive pour se chauffer un peu, pas de souvenirs précis, mais je sais que c'était très bon !

 

18h - 19h15 Bar9

Alors Bar9 c'est spécial... Déjà je m'attendais pas à voir un gros geek, boutonneux, cheveux long dégueulasses, débarquer sur scène, première surprise... Après a part Piano Tune que j'aime bien, il balance du son très strident, bref il faut aimer.. on est pas rester tout le set car ça prend assez vite la tête comme style de dubstep... Donc on a préfèré aller boire une bière que de finir de le voir...

 

19h15h - 20h30 Figure

Ah ah ah, Figure, j'en rigole encore. Set pas super ouf, enfin si , pour ceux qui connaissent pas le dubstep, c'est super ouf délire kikoo lol. Pour faire simple, la moitié de son set ça a été que du Skrillex et du Nero.. Ok ça marche bien, mais bordel, je fais pas 600 bornes pour écouter du Skrillex quoi ! Figure, si tu passes ici, renouvelle toi, car c'est vraiment craignos...

 

20h30 - 21h45 Gemini

Un autre que je voulais voir a tout prix, parce que je kiffe vraiment ses EP, et puis c'est un petit jeunot dans le monde du dubstep, mais qu'est ce qu'il envoie ! Gemini, c'est la petite touche fraiche que le dubstep a pu accueillir y a 2 ou 3 ans, et vraiment ça a fait plaisir. On passera les morceaux de Nero et Skrillex qu'il a passé, mais bon on peut les appeler "la classique", sachant ça fait danser, mais bon... Bon petit set en tout cas de Gemini !

 

21h45 - 23h Killsonik

Je crois qu'on est pas resté longtemps, on avait la dalle, donc j'ai pas de souvenirs précis de Killsonik.. mais ça pouvait pas être pire que Figure (troll inside ahah).

 

23h - 00h Brown & Gammon

Pas plus de souvenir que Killsonik, j'en garde un bon souvenir dans l'ensemble. Faut dire qu'on attendait avant tout les 2 koupins P et Flux..

 

00h - 01h Doctor P

Ah le voilà  qui arrive ! Déjà présent l'année passée, il revient pour une soirée où la team Circus est présente. Un set très bon, comme a son habitude. Ces derniers morceaux sont présents, comme les plus anciens, Louder, Tetris ou encore The License... 1h ça passe vite et laisse vite la main à Flux Pavilion. Petit regret tout de même, Doctor P ne lache pas un seul mot, dommage, j'aime bien quand même quand le DJ remercie son public, c'est un peu grâce à nous s'il est là où il est aujourd'hui... Bref, le type est antipathique (du moins c'est ce qui se ressent). En tout cas il nous aura envoyé du lourd !

 

01h - 02h Flux Pavilion

Je l'avais déjà vu début d'année à Strasbourg lors d'une nuit dubstep (ahah je me souviens encore de la nuit blanche, le lendemain j'avais un partiel, rofl)... J'en ai gardé un bon souvenir à l'époque... Mais cette fois-ci je devais être certainement moins bourré qu'il y a quelques mois, et j'ai trouvé ça sympa dans l'ensemble, mais Flux abuse sérieusement des rythmes dancehall entre deux sons... Sérieux je viens pas à un festoche pour écouter de la zik qui passe en boite de nuit ! Bref, c'était sympa tout de même.

On sort latté du bordel, on rentre tant bien que mal malgré la gadoue au campement.. demain dernier jour.. snif'.

 

Dimanche 15, le soleil revient, et nous on s'en va !

Pour le dernier jour, le soleil montre enfin le bout de son nez, ou au moins un peu... c'est toujours la merde quand on marche, mais on fait avec. (Gros conseil pour toi qui me lit, n'oublie JAMAIS tes bottes pour un festoche, t'entends, JAMAIS !).

 

20h45 - 21h45 The Subways

Un bon groupe de rock british, que j'ai déjà pu voir y a 2 ou 3 ans à Mulhouse, ça bouge bien, le live claque bien, la bassiste est plus que trop mignonne. On a droit au classique Rock and Roll Queen, mais on est pas resté super longtemps, ça plaisait pas à tous...

 

22h - 23h Orelsan

Oreille sale pour les plus crasseux d'entre vous... 1h de show, ça change des 1h30 quand je l'avais vu à l'Olympia y a 2 mois... Et là attention, il y avait un son super, car oui, à l'Olympia, le son était pourri ! Il commence donc avec "Raelsan", puis nous fait donc comme à l'époque son "parcours" sentimental, avec "Pour le pire", "Finir mal", on a droit également à "Suicide Social", et bien d'autre. Le fait qu'Orel soit accompagné d'instrus live donne une autre dimension à la prestation.. Vraiment Orelsan, qu'on aime ou pas le hip hop, on passe un bon moment. (Astuce pour ceux qui trouvent qu'on capte rien de ce qu'il dit, mettez des bouchons d'oreilles, les basses seront atténuées et les aigus accentués, du coup on comprends mieux les paroles). Orelsan remercie également son public entre chaque chanson, fait une petite interlude.. On ne s'ennuie vraiment pas, et oh, bah c'est déjà fini... Heureusement on passe à C2C, last concert de ce festoche de ouf.

 

23h45 - 00h45 C2C

1h de set c'est court, mais comme ça fait plus de 4 ans que j'attends ce moment, j'en profite à 200%. C2C, le collectif de DJ composé de Beat Torrent d'un côté, et Hocus Pocus de l'autre se réunis enfin pour exploser les scènes européennes.
Le dernier EP est quasi joué en entier ainsi que leurs sets qui leur ont fait gagné les DMC il y a quelques années. Côté VJ (videojockey)  ça assure du poney. Pfel, Atom, Greem et 20Syl se retrouvent chacun devant un pupitre sur lequel peut être affiche tout et n'importe quoi, et bien évidemment, c'est synchronisé avec le vinyl... Du bonheur en somme.
On se retrouve donc avec Down The Road où la vocale "Down the road I go" est prononcé par une bouche en dessin animé, ce qui nous donne un style unique, et bien sûr sans compter les nombreuses variations qui vont nous traverser les oreilles. Le morceau sur l'EP dure 3.25, et ici on dépasse les 8 minutes largement, je vous laisse imaginer qu'en live ça rend clairement pas pareil que l'EP. Fuya est joué également, tout comme The Beat. Pour ce dernier, chaque DJ se voit attribué une lettre, je vous laisse imaginer comment ca part en steak. On a également droit à un petit "Battle" entre les 2 collectifs, où chaque moitié du public supporte soit Beat Torrent, soit Hocus Pocus... Superbe mise en scène donc. Hélas c'est déjà terminé, et il est temps pour nous de rentrer...

 

Et voilà, on s'en va...

On aurait encore voulu voir Feed Me, mais trop HS, on a préféré rentrer au bercaille. Heureusement qu'en debut d'aprem' on a bougé notre bagnole pour être plus prêt de la sortie, car le parking/champ s'est transformé en champ de bataille et les paysans du coin tractaient les voitures afin de les aider à  sortir de ce bordel...

 

Dour Festival, le meilleur festoch de Dnb et Dubstep que je connaisse. C'est pas super loin, l'ambiance est chouette, l'organisation est vraiment top. Juste la gadoue et la pluie nous aura broyé les couilles, mais bon, au moins on a pas souffert de la chaleur, et ca c'est plutôt sympa !

 

 

A propos de l'auteur: Olivier

2 Comments + Add Comment

  • Nono

    "La première année où j'étais allé à Dour, y a 5 ou 6 ans, y avait un concert le soir pour passer le temps, mais cette année que dalle"

    Alors, il me semble que c’était en 2008 (je peux me gourer) pour les 20ans de dour (je peux aussi me gourer) et le concert c’était ABBA Tribute :D par Björn Again (un truc dans le style)

  • Je l'attendais avec impatience ce débriefing. Tous mes planning sont parti dans la machine à laver, donc impossible de retrouver les noms des groupes qu'on a vu !
    En tout cas c'est une fidèle restitution de ce festival, sauf que tu aurais pu ajouter un chapitre entier dédié à Florian qui nous faisait de la merde en mode cuite ;)

    Thx

Leave a comment