;
mai
18
2012

Fab's Live, E04 - Metallica

Et voilà un 4e fab's live pour un concert plutôt... 'huge'.

Metallica

Metallica, 12/05/2012 Stade de France - Paris

Je pense qu'il n'est plus la peine de présenter Metallica, même les inconditionnels du heavy/trash metal connaissent un ou deux de leurs tubes.
Le groupe le plus connu du Big Four revient donc pour fêter les vingts ans de la sortie de leurs Black Album. Album qui a permis à Metallica de se faire connaitre du très grand public grâce notamment à ses chansons moins trash que leurs albums précédents.

Le groupe réalise au Stade de France le plus gros concert jamais réalisé dans l’hexagone et le deuxième plus gros concert d'Europe avec 75 000 personnes ! Et je dois dire que c'est sûrement le plus gros concert pour moi aussi :-)
Exceptionnellement je ne vais pas m'attarder sur les premières parties car je ne suis pas arrive à l'heure pour y assister, pour info il s'agissait de Gojira et The Kills.

Tout commence par un passage du film Le bon, la brute et le truand avec la superbe chanson The Ecstasy of Gold de Ennio Morricone qui amène extraordinairement bien l'entrée du groupe. Cette chanson, dans un stade remplis de fans prêts à en découdre, donne des frissons !

Malgré que tout le monde attend le Black Album dans son intégralité, le groupe commence son concert avec des tracks d'autres albums, dont l'énorme Master of Puppets, qui chauffe le stade à son maximum !

 

 

Quelques autres chansons d'autres albums suivent, dont le vieux No Remorse, pour enfin faire place au Black Album.
La setlist est faite de manière à jouer intégralement le Black Album mais à l'envers. Le groupe commence donc par The Struggle Within qui est la dernière piste de l'Album. Malheureusement je dois dire, que ne connaissant pas le Black Album au complet, je me suis senti un peu perdu à ce moment-là ; les tracks défilent mais on ne se sent pas vraiment dans le concert. Les fans vont me haïr, mais je pense que toutes les chansons de cette Albums ne sont pas à faire en live. Heureusement, le très commercial Nothing Else Matters arrive à point nommer pour enfin fibrer comme je l'attendais. Voici un exemple de ce tube en concert :

 

 

Quoi que l'on peut dire sur cette ballade (détournement de Metallica pour son côté trash, trop commercial ...) en live, elle apporte vraiment quelque chose de magique.
Le groupe enchaîne avec le reste de l'Album dont The Unforgiven et Sad But True que vous pouvez écouter ici et .
Mais je pense que le passage qui m'a marque le plus était la chanson Enter Sandman. Je l'attendais particulièrement car, pour moi, c'est la meilleure de ce Black Album. L'ambiance de cette chanson est totalement incroyable, et Metallica le sait bien. Des feux d'artifice partent, des lances flammes se mettent à cracher et le groupe est au meilleure de sa forme ; bref, le prix du billet valait ce tube, qui clot la partie Black Album de la setlist.

 

 

Après quelques minutes de pause pour les quatre artistes, le concert de plus de deux heures se finit sur les très bon One et Seek & Destroy.

 

Les + :

  • Enter Sandman
  • L'ambiance dans l'énorme stade de France
  • Tous les gros tubes de Metallica présents dans la setlist

Les - :

  • Vouloir faire le Black Album en entier et donc se taper des tracks plus médiocres
  • Le son un peu moyen au début du concert

Leave a comment